Mes projets et moi.

J’ai un goût particulier pour aider les autres. J’aime faire du sport ( j’essaie de pratiquer ce que je peux faire), j’aime la cuisine, le bricolage, l’automobile.

Je parle et comprends deux langues étrangères. Je maîtrise à 90% l’anglais et à 80% l’espagnol plus récent dans mon apprentissage. J’ai été mécanicien avion dans l’armée de l’air. J’ai dirigé une boutique de prêt à porter et par la suite été vendeur automobile.

J’aime voyager et découvrir d’autres cultures, ce qui me permet de comparer les différences avec mon pays qui est la France.

Je me suis lancé un défi pour 2022. J’aurais 40 ans et souhaite faire le Tour de France en vélo au départ de Montpellier pour le téléthon. Il est important pour moi de montrer que malgré des difficultés quotidiennes, on peut par de la volonté atteindre des objectifs. Après un contrôle médical, je souhaiterais accomplir ce projet au printemps 2022. Il va me demander de l’organisation, un soutien logistique et financier.

J’ai suivi un programme dans le but de faire un bilan de mes compétences. Ce projet n’est pas destiné à effacer mon témoignage, mais de pouvoir me faire découvrir autre chose. J’ai été avec un groupe de gens qui ont eu ou qui ont des soucis de santé. C’est une évaluation qui doit durer 6 mois. Je l’ai intégré le 29/03/2021, 4 ans après avoir été rapatrié. J’en suis sortie le 08/10/2021. J’ai beaucoup appris humainement au contact des éducateurs et des stagiaires.

SORTIE CULTURELLE

LA MANADE VITOU A CASTRIES

Le mardi 28 septembre 2021, nous avons fait une sortie culturelle à l’occasion du départ du C.R.I.P. (Centre de Rééducation et d’Insertion Professionnelle) de certains de nos collègues Frédéric et Martial.

Nous nous sommes rendus à la manade Vitou à Castries et nous avons été chaleureusement accueillis par le manadier, M. VITOU Nicolas.

En attendant l’heure, nous avons pique-niqué là-bas car le temps était au beau fixe et nous avons découvert les lieux.

M. VITOU nous a rejoint et nous a proposé un tour de calèche afin de découvrir ses terres avec une visite de ses oliviers vieux de 2000 ans. Afin d’élargir son activité, la manade fait aussi de l’huile d’olive et organise des visites.

Par la suite, nous sommes allés à la rencontre en calèche, du bétail ainsi que des gardians.

À savoir, que le manadier est le propriétaire des terres et du bétail et que les gardians sont des bénévoles qui s’occupent des bêtes et de l’entretien de la manade.

Ils nous ont expliqué le déroulement des différentes étapes de la vie d’un taureau :

  • Élevage et dressage des taureaux pour les courses camarguaises.
  • Le marquage (année de naissance et marque de la manade) au fer à la naissance du veau.
  • Le tri : Les bêtes sont triées en fonction des futurs événements taurins.
  • Arrivé à un certain âge, le taureau prend sa retraite dans la manade et il peut servir à la reproduction.

Le taureau camarguais (cocardier) est élevé dans le but de rapporter de l’argent à la manade, mais la manade Vitou n’ayant pas beaucoup de taureau cocardier, se diversifie par une activité annexe : l’huile d’olive.

Une dégustation d’huile d’olive nous a été proposée à la fin de la visite.

Cette visite a été très agréable et très instructif pour les personnes ne connaissant pas ces traditions.

Fatima, Martial, Frédéric et Fanny.


SORTIE VOILE

Yatch club de Mèze

Nous sommes arrivés au centre de voile de Mèze (au Yacht club de voile) tous les 3 (Fatima, Martial et Frédéric). Nous étions attendus dans une salle où des stagiaires (dans l’obtention de leur examen de moniteur de voile) nous attendaient. Ils étaient au nombre de 15. Ludivine, éducatrice en Activités Physiques Adaptées, a commencé par faire une présentation de l’UEROS ( Unité d’Evaluation de Réentrainement et d’Orientation Sociale et professionnelle ) à l’ensemble des participants. Ensuite nous avons pris la parole pour expliquer nos pathologies (deux accidents de la route et une rupture d’anévrisme) et notre ressenti sur notre vie actuelle. Beaucoup de questions ont été posées comme notre ressenti vis-à-vis de notre handicap. De nombreux échanges ont permis de faire prendre conscience que chaque individu peut avoir un handicap invisible.

Le fait d’avoir témoigné, les stagiaires ont compris l’importance de demander à leur futur client si une personne à un handicap invisible.

La découverte de la partie voile a été très enrichissante humainement et sportivement pour nous. Nous avons découvert une activité malgré notre handicap.

Les moniteurs nous ont donné quelques informations sur du vocabulaire marin. Bâbord (gauche), tribord (droite), tirant, foc, grande voile, empannage (permet de tourner), face au vent (pour s’arrêter) …

Nous avons passé tous les trois une agréable journée et n’avions pas envie de rentrer. Nous étions accompagnés de notre photographe attitrée : Ludivine.

Cette journée nous a permis de nous évader par rapport aux épreuves que nous avons traversées.